Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

ePrix de Paris : Robin Frijns gagne sous la pluie en Formule E; Stefan Rdazdinski deuxième en I-Pace Trophy (+ vidéo)

ePrix de Paris : Robin Frijns gagne sous la pluie en Formule E; Stefan Rdazdinski deuxième en I-Pace Trophy (+ vidéo)

Samedi 27 avril 2019 par Eliane Gilain
Crédit photo: FIA Formula E

Crédit photo: FIA Formula E

Robin Frijns (Envision Virgin Racing) est devenu cet après-midi le 8ème vainqueur différent en 8 courses de Formule E cette saison ! C’est dans les rues de Paris que le pilote hollandais s'est imposé, suivi par André Lotterer (DS Techeetah) et Daniel Abt (Audi Sport Abt Schaeffler).
 
Le départ du ePrix de Paris a été donné derrière la voiture de sécurité en raison de la piste humide. C’est Oliver Rowland (Nissan e.dams) qui s’élançait de la pole position, après que le temps de qualification du champion de DTM Pascal Wehrlein (Mahindra) ait été annulé en raison de pressions non conformes de ses pneus. Cependant, Rowland n'a pas profité bien longtemps de la première place, effectuant un tout-droit dès le deuxième tour de la course, permettant alors à son coéquipier Sébastien Buemi de prendre la première place.
 
Buemi se faisait alors talonner par Robin Frijns et l’ex-pilote de F1 Felipe Massa (Venturi). Avec le mode attaque activé, Frijns a tenté de prendre les commandes avant que Buemi ne passe à son tour dans la zone attaque. Avec ces deux voitures possédant 50kW de plus, les pilotes se sont éloignés de Felipe Massa en troisième position.  Mais la domination de Buemi fut de courte durée, un souci mécanique l'obligeant à lever le pied, offrant ainsi la première place à Frijns avant de rentrer aux puits.

Peu de temps après, une pluie abondante s'est iunvitée à Paris, rendant le sinueux tracé de 1,9 km presqu'impraticable, ce qui provoqua évidemment des problèmes d’adhérence pour les 22 pilotes en piste.
 
Ces mauvaises conditions climatiques ont entraîné une neutralisation de l'épreuve (les pilotes doivent alors rouler à une vitesse inférieure à 50km/h). La course a été relancée avec 23 minutes à faire.

Toiutefois, dès la relance, de nouveaux incidents survenaient : Tom Dillmann (NIO) a frappé le mur, endommageant sa voiture, tandis que Sam Bird (Virgin) manquait son freinage au virage 3, suivi quelques dixièmes de seconde par Oliver Rowland qui accrochait Alex Sims (BMW i Andretti) au même endroit, causant ainsi une autre neutralisation.
 
Confrontés à des conditions de piste délicates, on pensait que les pilotes restants encore en course seraient plus sages une fois l'ultime relance effectuée. Frijns, Lotterer et Abt formaient alors le Top 3. Mais Edoardo Mortara (Venturi) frappait Alex Lynn (Panasonic Jaguar) au virage 13, les deux voitures terminant dans le mur. Et encore une fois, une neutralisation vint ralentir les 17 pilotes (sur 22 au départ) en piste.
 
Relancée une ultime fois, la course n'allait plus subir de grand bouleversement, hormis lorsque la Mahindra de Jérôme D’Ambrosio s'est retrouvée dans le mur au virage 3. Celui qui menait le championnat à mi-saison a ainsi perdu de gros points à Paris, tandis que Frijns passait le fil d’arrivée en vainqueur devant Lotterer et Abt.

Cette victoire permet à Frijns de prendre les commandes du championnat, un point devant Lotterer (81 à 80). Antonio Félix da Costa est 3ème (70 points), devant Lucas di Grassi (Audi Team Abt), D'Ambrosio et Jean-Éric Vergne (DS Techeetah).
 
Dans la série de soutien officielle de Formule E, le Jaguar I-Pace eTrophy, c’est l'Américain Bryan Sellers (Team Rahal-Letterman-Lanigan) qui a remporté cette course dans les rues de Paris, devant le Canadien Stefan Rzadzinski (Techeetah). C'est le podium du pilote d'Edmonton dans la série. Sergio Jimenez a fini troisième.

En vidéo ci-dessous, voyez les temps forts de la course de Formule E du ePrix de Paris, sous l'angle de l'équipe lauréate, Envision Virgin Racing...