Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Alex Labbé rapide mais frustré en ACT à Barre, Vermont

Alex Labbé rapide mais frustré en ACT à Barre, Vermont

Lundi 13 octobre 2014 par Philippe Brasseur

Le 13 octobre 2014.- Troisième à cette course légendaire en 2013, Alex Labbé avait bien commencé le long weekend de qualifications du 52e Milk Bowl (disputé hier), le pilote de St-Albert enregistrant le troisième chrono le plus rapide des 47 concurrents sur place.
 
Le format inusité de cette course légendaire comprend trois rondes successives de 50 tours, l’ordre d’arrivée de la première ronde étant inversé pour le départ de la seconde ronde, et ainsi de suite pour la troisième ronde. Les trois chronos les plus rapides aux qualifications du samedi passaient directement à la première ronde, ce qui fut le cas de Labbé. Les autres pilotes devaient ensuite passer par deux courses qualificatives dimanche midi pour déterminer l’ordre de départ de cette première ronde. Le gagnant de la journée était déterminé en additionnant les positions d’arrivée de chaque pilote à la fin de chaque manche, le gagnant étant le pilote avec le plus petit total à la fin de la journée.
 
Après les essais et qualifications du samedi, Alex se disait satisfait du comportement de sa Larue - Desjardins Ford no. 48. Il nous décrivait le dimanche matin les réglages finalisés en matinée : « Ma voiture est super rapide en virage au bas de la piste, mais nous sommes souvent forcés à doubler à l’extérieur, et je serai justement à l’extérieur au départ de la première ronde. Nous avons donc travaillé sur le comportement de la voiture en haut du bol, le plus escarpé de la saison. Ça a marché car la voiture est maintenant bonne sur le haut comme le bas de la piste.»
 
Avec 30 voitures sur un circuit d’un quart de mille (0,4 km) et ses virages les plus relevé de la saison ACT, tricoter son passage vers la tête après un départ loin derrière revêt une importance capitale, comme d’ailleurs éviter les incidents et jouer de stratégie en prenant en compte les trois segments et des départs inversés pour les deuxième et troisième.
 
Parti à l’extérieur en première ligne en première ronde, la course prit un mauvais tournant pour Alex dès le neuvième des 50 tours prévus. Alex n’était pas un homme heureux à sa sortie de la voiture : « Mes pneus étaient gonflé un peu mou afin de mieux fonctionner en fin de course, au prix de me ralentir au peu en début de course. J’étais donc quatrième au neuvième tour avec une voiture maintenant rapide, lorsque j’ai été coincé vers l’intérieur et heurté un vibreur, brisant ma  suspension et arrêtant du coup ma course.»

Alex revint en piste pour la deuxième ronde avec une voiture réparée mais sans avoir pu s’assurer que tout était à l’ordre. Parti dernier, il doubla rapidement les quelques douze voitures plus lente avant de se battre tout au long des 35 derniers tours, doublant des pilotes rapides en fin de course pour finir 14e au final. Encore frustré par les problèmes de la première ronde, Alex était néanmoins satisfait des performances de la voiture. « Nous sommes retournés en piste pour la deuxième ronde sans avoir pu essayer la machine afin de vérifier son comportement – un acte de foi envers notre équipe qui a fait des miracles pour me donner une très bonne machine. Elle marchait bien, très bien même, mais nous allons peaufiner les réglages pour la finale. Je ne partirai pas bon dernier. Le résultat global est foutu mais j’aimerais bien remercier tout mon monde en gagnant la ronde finale, même en partant de ma 12e place sur cette troisième grille de départ.»
  
En mode attaque maximum, Labbé entreprit sa marche vers l’avant, doublant à l’intérieur comme à l’extérieur selon l’ouverture qui se présentait. Quatrième avec neuf tours à compléter, Alex passa au second rang en trois tours. Il termina la course dans la roue du gagnant après avoir encore un fois démontré son talent et celui de toute l’équipe Larue – Desjardins Ford.
  
Heureux de cette performance mais encore un peu frustré après l’incident en première ronde qui lui avait enlevé toute possibilité de victoire au final, Alex commentait sa performance en descendant de la voiture : « La voiture marchait mieux que jamais, mes gars l’ayant réparée et améliorée au fil de la journée.  Encore quelques tours et je gagnais cette ronde finale. Je suis fier de toute l’équipe, car nous avons encore bien fait contre les Américains rapides qui connaissent cette piste à fond.
  
La saison ACT se termine ainsi, avec un titre de champion pour Labbé en série ACT Québec. Il pourrait revenir en piste cette saison en Nouvelle-Angleterre sur une « Modified » appartenant à Paul Michaud, le propriétaire d’équipe et spécialiste de Québec. Les pourparlers pour la saison 2015 sont aussi entamés, afin de continuer à voir Alex Labbé en piste le plus souvent possible l’année prochaine.